Care-D

Vitanza HQ

Votre vitamine solaire

Ce produit est vendu uniquement en pharmacie

Pourquoi la vitamine D3?

La vitamine D3 est une vitamine indispensable ayant une large gamme de propriétés bénéfiques sur la santé.  Aucune vitamine ne fait tant l’objet d’études scientifiques que la vitamine D. Pour deux raisons. Primo, parce que de nombreuses personnes ont une carence importance de cette vitamine. Deuxièmement, selon les nouvelles découvertes, il semble que la vitamine D intervient dans un grand nombre de processus dans le corps et qu’elle revêt une importance beaucoup plus grande que ce que l’on soupçonnait.

Pourquoi la vitamine D3 est-elle bonne pour l’organisme ? Dans quels cas et quelles affections intervient-elle bénéfiquement et efficacement ?

    • Ostéoporose, ostéomalacie, faiblesse musculaire, risque de chute.
    • Maladies auto-immunes et infections
    • Cancer
    • Surcharge pondérale et diabète
    • Hypertension artérielle et affections cardiovasculaires.
    • Dépression, maladie de Parkinson et maladie d’Alzheimer
Comment avoir suffisamment de vitamine D?

L’homme dispose de trois moyens pour renflouer son stock de vitamine D. Par l’alimentation, par l’exposition à la lumière du soleil et par des compléments alimentaires.

 

Alimentation:   La vitamine D est une vitamine liposoluble et apparaît donc uniquement dans les aliments gras. Les principaux sont l’huile de foie de morue et les poissons gras en général (maquereau, saumon, hareng, sardine, anguille, truite, anchois …), mais aussi dans les champignons exposés au soleil. Les champignons sauvages contiennent donc plus de vitamine D que les champignons cultivés dans les caves dans des conditions de faible luminosité. Dans les jaunes d’œufs, on trouve également un peu de vitamine D. Par ailleurs, de la vitamine D est ajoutée à certains produits tels que les margarines et les fritures.

 

Exposition à la lumière du soleil : La deuxième et principale source est l’exposition de la peau au soleil. Environ 80 à 90% des besoins totaux est comblé par le rayonnement solaire. Au cours des dernières décennies, en raison de l’évolution des conditions de vie et de nutrition, la production de vitamine D a fortement diminuée, au point que 80% des enfants dans les pays industrialisés présentent une carence. Les personnes âgées en particulier présentent une carence chronique de vitamine D3, parce que leur peau devient plus fine, la synthèse sous-cutanée de la vitamine D3 se déroule de moins en moins bien et elles sortent moins à l’extérieur en plein soleil.

Mais les adultes et les séniors en particulier présentent aussi une carence chronique de « vitamine du soleil ».

Compléments alimentaires : Lorsque ni l’alimentation ni l’exposition ne parviennent à synthétiser suffisamment de vitamine D3 dans l’organisme, des compléments alimentaires sont vivement indiqués. Cependant, ceux-ci doivent contenir la bonne forme de vitamine D, c’est-à-dire la bonne forme de vitamine D3. La forme de vitamine D2 qui existe aussi dans la nature est moins bien absorbée par le corps.

Combien de vitamine D doit-on consommer quotidiennement et quelles sont les valeurs sanguines normales?

La quantité de vitamine D que nous devons consommer dépend de la concentration de 25(OH)vitD3 dans le sang. Elle est assez facile

à déterminer en laboratoire. Les concentrations idéales se situent entre 40 à 60 ng/ml de sang (ou entre 100 à 150 nmol/litre de sang) et c’est aussi ce que les chercheurs néerlandais conseillent. La concentration minimale pour une bonne absorption du calcium est 34 ng/ml, tandis qu’un bon fonctionnement neuromusculaire nécessite minimum 38 ng/ml. Une récente analyse révèle qu’il faut minimum 52 ng/ml pour diviser par deux tout risque de cancer du sein.

De nos jours, de nombreux auteurs conseillent une valeur minimale de 35 à 40 ng/ml de sang (ou 90 à 100 nmol/litre). Les valeurs idéales se situent probablement aux environs de celles des personnes qui ont passé du temps au plein air à la fin de l’été : 50 ng/ml. En réalité, peu de personnes atteignent la valeur minimale de 35 ng/ml. Cela s’explique par une exposition limitée au soleil et une consommation insuffisante de vitamine D par l’alimentation.

Les groupes les plus fragilisés sont les enfants de moins de 4 ans, les femmes enceintes ou allaitantes et les séniors en particulier de plus de 60 ans. Le problème est en outre très aigu en période hivernale, lorsque la vitamine D est désormais peu synthétisée par la peau.

Il est dès lors indiqué de s’exposer suffisamment durant toute l’année à la lumière UVB ou en tout cas, de prendre des compléments vitaminiques de la vitamine D3 en hiver.

Nous constatons en tout cas que les recommandations de compléments de vitamine D sont en hausse à l’échelle internationale. La plupart des études démontrent que, pour les séniors en particulier, une consommation journalière de 2000 IE de vitamine D3 est une bonne norme pour amener rapidement le taux de vitamine D3 à un niveau suffisant dans le sang, sans effets secondaires toxiques.

Vitamine K2

La vitamine K2 est tombée dans l’oubli de façon entièrement injustifiée durant ces 80 dernières années. De nombreuses études révèlent que cette vitamine joue un rôle crucial dans la prévention contre un certain nombre de maladies et d’affections. La vitamine K2 est utile notamment :

  • Pour la croissance et le maintien d’os solides
  • Contribue à soutenir un système cardiovasculaire sain
  • En soutien d’un cœur sain
  • Pour un bon fonctionnement de la mémoire.

La vitamine K2 agit particulièrement bien conjointement à la vitamine D3 pour la croissance et le maintien d’un squelette solide et en bonne santé.  La vitamine K2 stimule des cellules très spécifiques de notre corps, à savoir les ostéoblastes synthétisant l’ostéocalcine (une protéine) qui assure une bonne assimilation du calcium par les os. Celle-ci s’opère en combinaison avec la vitamine D3.

 

Il est donc important d’ingérer la bonne forme de vitamine K2, à savoir la ménaquinone-7 (MK-7).

 

Les études cliniques ont démontré que 45 μg de vitamine K2 par jour est suffisant, à condition qu’elle soit administrée (ou mangée) sous forme de MK+7. Certains auteurs préconisent une hausse de l’apport vitaminique et ils conseillent des doses allant jusqu’à 200 μg/jour. Certaines études affirment que la quantité de vitamine K2 est fonction de la quantité de vitamine D3 consommée : par 1000 IE de vitamine D3, on devrait ingérer 50 μg de vitamine K2. Cela signifie que pour une consommation de 2000 IE de vitamine D3/jour (= conseillée), on doit consommer environ 100 μg de vitamine K2.

En soutien de
  • Ostéoporose, ostéomalacie, faiblesse musculaire, risque de chute.
  • Maladies auto-immunes et infections
  • Cancer
  • Surcharge pondérale et diabète
  • Hypertension artérielle et affections cardiovasculaires.
  • Dépression, maladie de Parkinson et maladie d’Alzheimer
Pour qui
  • Pour enfants en bas âge, personnes âgées, personnes au teint mat, personnes qui sortent peu et femmes enceintes.
Mode d’emploi du liquide Care-D

Enfants jusqu’à 12 ans inclus : 1 goutte par jour (400 IU ou 10 μg = 200% AJR).

Adultes : 2 à 5 gouttes par jour (800 IU à 2000 IU).   * AJR = Apport Journalier Recommandé. 800 IUd

Ingrédients par goutte

Vitamine D3 (Cholécalciférol) 400 IU ou 10 μg (200% AJR*) Vitamine E (d, alpha-tocophérol) 1,5 mg (12,5% AJR*). Autres ingrédients : TCM (triglycérides à chaîne moyenne)

* AJR = Apport Journalier Recommandé.

Précautions

Un complément alimentaire ne remplace  pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain.

D’autres Vitalitifs