Care-Pol Rapid

Vitanza HQ

Pour une respiration dégagée

Ce produit est vendu uniquement en pharmacie.

En quoi Care-Pol® Rapid de VitanzaHQ est-il si unique ?

La synergie des substances bioactives OPCs et du resvératrol provenant du raisin et de l’acide rosmarinique provenant du romarin, de l’origan et de la mélisse réduit tout dégagement d’histamine en réduisant les mastocytes.

Care-Pol® Rapid contient 100% d’ingrédients naturels actifs. Care-Pol® Rapid agit tant curativement que préventivement sans effets secondaires tels que sédation, somnolence, fatigue. En outre, il peut être utilisé dès l’adolescence.

Resvératol

La substance resvératrol apparaît dans la peau du raisin rouge (un stilbène polyphénolique), doté de propriétés particulières. Le resvératrol aurait non seulement un effet positif sur les maladies cardiovasculaires, ralentirait le cancer et contrerait le vieillissement, mais, en outre, il réduirait et réprimerait aussi les symptômes d’allergies.

  1. D’une manière générale, le resvératrol réduit la formation de substances inflammatoires (cytokines et leucotriènes) dans l’organisme, en particulier dans les poumons. Les symptômes de l’asthme bronchique diminueraient ainsi (éosinophilie, sécrétion de mucus, hyper réactivité des voies respiratoires).  Un effet qui a été constaté en particulier chez les enfants et les personnes qui effectuent du travail dur ou qui exercent un sport intensif.
  2. En raison d’une intervention dans l’expression du facteur de transcription nucléaire « facteur nucléaire kappa », les réactions inflammatoires à l’origine de l’eczéma atopique, de la dermatite atrophique et de la rhinite allergique, sont ralenties.
  3. Le resvératrol présente des propriétés favorables en faveur de la réduction des affections pulmonaires dues à la pollution de l’environnement. On les appelle communément « maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) », une maladie de plus en plus courante dans les pays industrialisés.   Le resvératrol agit en captant les radicaux libres qui se sont formés dans le tissu pulmonaire suite aux facteurs polluants.
  4. Le resvératrol protège la peau contre les effets nocifs des rayons UVB. Si la peau est exposée à de fortes doses de lumière UV, des quantités massives de radicaux libres (dérivés réactifs de l’oxygène ou DRO) se forment dans le tissu cutané et attaquent l’intégrité et l’élasticité de la peau. Par conséquent, le processus de vieillissement de la peau s’accélère, une hyperpigmentation apparaît et cela provoque une fréquence accrue des pathologies cutanées telles que le psoriasis et l’eczéma. Le resvératrol agit de l’intérieur, où il est absorbé par le biais de l’alimentation ou par le biais de compléments. Ce sont en particulier les personnes ayant une peau sensible qui en ressentiront les effets positifs.
Regrapex-R Forte (resvératrol)

Un extrait total de Vitis vinifera L., une variété de raisin rouge qui est cultivée dans le sud de la France. Les composants actifs qui se trouvent dans les raisins rouges (acides polyphénoliques simples, flavonoïdes, anthocyanes) sont présents sous forme concentrée dans le produit. Généralement, ils contiennent au moins 10% (p/p) de transresvératrol et maximum 0,1% (p/p) de complexe émodine.

Les OPCs ou proanthocyanidines oligomériques

Les graines de raisin contiennent des substances ayant des propriétés antioxydantes très puissantes. Elles appartiennent au grand groupe des bioflavonoïdes et on les appelle « proanthocyanidines oligomériques » ou en abrégé OPCs.

  1. De nombreuses études ont révélé que ces substances sont capables d’éliminer les radicaux libres nocifs, pour protéger la paroi interne des vaisseaux sanguins des dommages oxydatifs, et elles sont donc actives dans un certain nombre de pathologies veineuses, en particulier dans le contexte de la circulation sanguine (phlébite, insuffisance veineuse, claudication intermittente, …). Et ce n’est pas tout. Il s’avère que les OPCs régulent aussi le système immunitaire et qu’ils sont donc actifs contre divers types d’inflammations, d’allergies et d’infections.  Par conséquent, les OPCs se sont révélés être efficaces dans le traitement de diverses affections respiratoires parmi lesquelles l’asthme, l’emphysème, les allergies et la sinusite. L’extrait de grumes contribue à ralentir la production d’histamine dans le corps, ce qui diminue la sensibilité au pollen et les allergies alimentaires, tout en réduisant les symptômes allergiques.
  2. L’effet des OPCs s’opère de différentes manières dans le corps :  ils inhibent l’aggrégation des plaquettes, la perméabilité et la fragilité capillaires, et ils ont un effet ralentisseur évident sur certaines enzymes, telles que la phospholipase A2, la cyclooxygénase (Cox) et lipoxygénase (Lox). Ces enzymes pro-inflammatoires causent des inflammations et induisent la formation de certaines réactions allergiques.
  3. Les OPCs ont également un effet antibactérien, antiviral et anticarcinogène. Ils protègent ainsi aussi la peau des pathologies qui peuvent conduire à l’eczéma, au psoriasis, à l’acné et à d’autres affections. Vitaflavan® (OPCs) est un extrait de grume de Vitis vinifera L., une variété française de raisins blancs.  Vitaflavan® offre une composition idéale de proanthocyanidines oligomériques. La présence riche d’oligomères courts et l’absence de tanins dans le Vitaflavan® garantissent une excellente absorption et un effet idéal de toutes les substances bioactives présentes.
Acide rosmarinique

L’acide rosmarinique est un polyphénol présent dans de nombreuses plantes, dans des concentrations élevées en particulier dans le romarin (Rosmarinus officinalis), dans l’origan (Origanum vulgare), dans la sauge (Salvia officinalis) et dans la mélisse (Melissa officinalis). Il constitue l’un des composants aromatiques de ces plantes. L’acide rosmarinique est un antioxydant naturel (plus puissant que la vitamine E) ayant des propriétés antiallergiques. Il contribue à prévenir les dommages cellulaires causés par les radicaux libres. Le risque de cancer et d’artériosclérose diminue ainsi aussi. L’effet portant sur les allergies se manifeste à deux niveaux :

    1. réduction des réactions inflammatoires
    2. diminution de la production de dérivés réactifs de l’oxygène (DRO)

 

Applications :

      • symptômes allergiques du système respiratoire et de la peau
      • symptômes asthmatiques
      • dommages/stress oxydatifs
      • détoxification

L’acide rosmarinique est particulièrement bien absorbable par les divers tissus du corps. Après ingestion, des concentrations sont détectables dans les poumons, le cerveau, le foie, le coeur, la rate, les os. La concentration la plus élevée est mesurable dans le tissu pulmonaire. Cela explique les propriétés particulières de l’acide rosmarinique lors d’affections pulmonaires, comme la bronchite et l’asthme.

Antiallergique

De nombreuses personnes souffrent de symptômes allergiques.  Les allergies sont causées par une hyperactivité du système immunitaire à certains allergènes (voir ci-dessous).

Antioxydant

L’acide rosmarinique soutient notre défense oxydative.  Le stress oxydatif, une mauvaise alimentation et le vieillissement peuvent affaiblir notre propre système immunitaire, ce qui endommage les cellules. Afin de maintenir une défense optimale contre les radicaux libres, il est conseillé d’ingérer entre 3000 et 5000 unités ORAC par jour par le biais de l’alimentation. ORAC signifie « Oxygen Radical Absorbance Capacity » pour indiquer la capacité à piéger et à neutraliser les radicaux libres. L’apport moyen par le biais de l’alimentation demeure toutefois souvent inférieur à 2000 unités ORAC par jour. Seuls 70 mg d’acide rosmarinique procurent déjà un apport supplémentaire de 4000 unités ORAC !

Origanox TM® (acide rosmarinique)

Il s’agit d’un extrait d’origan standardisé 100% naturel (Origanum vulgare) et de mélisse citronnée (Melissa officinalis) ayant un puissant effet antiallergique et antioxydant grâce à la présence riche d’acide rosmarinique et d’autres phénols puissants.

Qu’est-ce que l’allergie ?

Une allergie peut se définir comme étant une réaction du système immunitaire à des substances étrangères au corps ou les allergènes. Ces allergènes sont d’origines diverses telles que le pollen, les squames d’animaux, les excréments d’acariens, les spores de moisissure ou les composants alimentaires. Les allergènes entrent en contact avec le corps principalement par la peau et par les voies respiratoires. L’interaction avec les mastocytes s’y opère. Étant donné que les mastocytes possèdent sur leur membrane cellulaire les anticorps IgE spécifiques d’un antigène, ils sont capables de se lier aux antigènes ou allergènes qui pénètrent dans le corps.  Notamment,

par les poumons (asthme) ou par les muqueuses (rhume des foins) ou par injection (réaction allergique à une piqûre d’insecte) ou par la bouche (allergie alimentaire de type I). Les mastocytes tentent de désactiver les allergènes en causant une réaction allergique parfois « exagérée ».

Les symptômes (nez qui coule, yeux larmoyants, démangeaisons, essoufflement, diarrhée) ne proviennent pas de l’allergène lui-même, mais sont une réaction du système immunitaire à l’allergène.

Dans le cas d’une allergie de type I telle que l’asthme, la pollinose et la dermatite de contact, aucune réaction ne se produit au premier contact avec l’allergène. La première exposition est d’abord suivie d’une sensibilisation.  Le corps va produire les anticorps IgE contre la substance concernée. Ce n’est qu’après un contact répété avec l’allergène qu’apparaît la réaction allergique proprement dite.

En soutien de
  • la modulation d’un système immunitaire perturbé
  • réduction de l’apparition d’allergies
  • (rhume des foins, l’asthme, l’eczéma atopique)
  • ralentissement du développement de l’asthme bronchique
  • réduction des symptômes de l’asthme chez les enfants
En soutien du traitement de
  • problèmes cutanés (urticaire, psoriasis,…)
  • symptômes nasaux : nez qui coule, éternuements, muqueuse nasale enflée lorsqu’il y a du pollen dans l’air
  • symptômes oculaires : yeux rouges, irrités et/ou larmoyants lorsqu’il y a du pollen dans l’air
  • bronchoconstriction lorsqu’il y a du pollen dans l’air
Mode d'emploi

Prévention : 2 comprimés par jour durant un mois avant l’apparition de l’allergie

Curativement > cure de 4 jours : Premier jour : 3 comprimés. Deuxième jour : 3 comprimés. Troisième jour : 2 comprimés. Quatrième jour : 2 comprimés.

Ingrédients par comprimé

cellulose microcristalline – E460 i (stabilisateur), extrait de romarin (Rosmarinus officinales L.) (ingrédient actif), extrait de grume de raisins blancs français (Vitis vinifera) Vitaflavan® (ingrédient actif), extrait d’origan (Origanum vulgare) Origanox TM WS®, extrait de mélisse (Melissa officinalis) Origanox TM WS LB® (ingrédient actif), extrait de raisins rouges français (Vitis vinifera) Regrapex Forte® (ingrédient actif), phosphate de calcium dihydraté – E341 ii (acide alimentaire), poudre d’huile de graines de coton (agent antiagglomérant), amidon de riz (substance de remplissage), acide stéarique – E570 (agent antiagglomérant), dioxyde de silicium – E551 (agent antiagglomérant), hydroxypropylméthylcellulose (HPMC) – E464 (revêtement), stéarate de magnésium – E470b (stabilisateur), dioxyde de titane – E171 (revêtement), talc – E553b (substance de remplissage), curcumine – E100 (colorant). La couleur du revêtement est 100% naturelle, grâce à la couleur naturelle des composants.

 

Emballage

1 boîte de 30 comprimés oblongs ou en cure de 4 jours : 1 pochette de 10 comprimés oblongs ou 1 boîte de 10 comprimés oblongs

Précautions

En guise de précaution générale, ne pas administrer durant la grossesse ou durant la période d’allaitement. Non approprié pour les personnes allergiques à l’un des ingrédients.

D’autres Vitalitifs